Blog

Quels sont les différents types de soudures ?

5/5 - (1 vote)

Si vous avez déjà effectué un travail de soudure, vous avez sûrement traversé ce moment où vous vous êtes demandé combien de types de soudage il existe et lequel est le meilleur pour le travail que vous désirez effectuer. Dans cet article, vous découvrirez les principaux types de soudure et à quoi sert chacun d’entre eux.

Définition de la soudure

La soudure désigne un procédé par lequel deux pièces métalliques ou non métalliques sont assemblées au moyen d’une énergie élevée. Ces deux pièces doivent cependant être de composition identique ou similaire, afin que le joint soit rigide. On choisira le type de soudage en fonction des propriétés physiques des métaux, de l’usage auquel sera destinée la pièce soudée et des installations. Pour en savoir plus sur le sujet, il serait bien de suivre une formation en soudure. Pour cela, Aforp formation pratique de soudage est une solution adéquate.

Différents types de soudure

Quels sont les différents types de soudures Les principaux types de soudure présents aujourd’hui sont : le soudage au chalumeau, le soudage plasma, le soudage TIG, le soudage MMAW, le soudage MIG.

Soudage au chalumeau

Cette technique de soudage est basée sur la combustion d’une substance appelée acétylène, capable de générer une flamme qui peut atteindre 3200 ºC. Le soudage au chalumeau est parfait pour la réparation des tuyaux domestiques. C’est pourquoi il est largement utilisé en plomberie. Le principal avantage de ce type de soudage est son faible coût.

Soudage plasma

Dans ces types de soudage, il faut une source d’énergie électrique, qu’il s’agisse de courant alternatif ou de courant continu (certaines caractéristiques changent, mais il s’agit essentiellement du même soudage), qui fait fondre le métal et unit ainsi les pièces à souder. Ces soudures sont largement utilisées dans les aciers : aciers inoxydables, faiblement alliés ou au carbone.

Soudage TIG

C’est l’un des types de soudage les plus couramment utilisés pour les travaux délicats, comme l’assemblage de métaux fins. Cette technique est appelée TIG car elle utilise du gaz inerte de tungstène. Ces soudures sont assez complexes et lentes à réaliser, elles sont donc plutôt destinées aux professionnels qui ont besoin d’une grande précision dans la finition.

Soudage MMAW (Metal Manual Arc Welding)

Ici, les électrodes utilisées sont en acier, car elles sont recouvertes d’un matériau qui génère une sorte de bouclier de dioxyde de carbone qui ne laisse pas passer l’oxygène et, par conséquent, ne génère pas de scories. Lorsque l’acier du noyau de l’électrode fond, les métaux sont scellés ensemble. La technique est très facile et les soudeuses sont abordables, de sorte qu’elles peuvent être utilisées pour les tâches domestiques de bricolage.

Soudage MIG

Ces types de soudage, appelés MIG (pour l’utilisation d’un gaz métallique inerte), sont très similaires au MMAW. Cependant, elle consomme une formulation de gaz particulière qui, bien qu’elle évite également la formation de scories, est fournie sous une forme différente. Ils nécessitent également des équipements de sécurité plus sophistiqués que les autres procédés de soudage pour bricoler efficacement et en toute sécurité. Le soudage MIG tend à être utilisé pour des quantités de métal légèrement plus importantes que dans les cas précédents, ainsi que pour des travaux un peu plus complexes.

Maintenant que vous connaissez les principaux types de soudure et leur utilisation, il ne vous reste plus qu’à vous mettre au travail !